Assurance maladie : qu’est ce que la Cotisation Subsidiaire Maladie (CSM)?

Depuis le 1er janvier 2016, les personnes :
  • résidente en France de manière stable et régulière,
  • les travailleurs français
bénéficient d’un droit de prise en charge de leurs frais de santé (PUMa = Protection Universelle MAladie, anciennement CMU) sous réserve d’une contribution annuelle appelée CSM (Cotisation Subsidiaire Maladie).

La circulaire interministérielle du 15 novembre 2017 définit les personnes concernées par la contribution (appelée CSM : contribution subsidiaire maladie) ainsi que les modalités de calcul.

Quelles sont les personnes concernées par la CSM ?

Toutes les personnes réunissant ces deux conditions sont redevables de la CSM :

  • Les personnes ayant des revenus d’activité inférieurs à 10% du PASS (soit 3 922,80 € pour 2017).
ET
  • Les personnes ne percevant pas de revenu de remplacement (allocation chômage, pensions de retraite, rente,…)

A contrario, certaines personnes sont exonérées de la CSM :

  • Les élèves et étudiants de l’enseignement supérieur qui contribuent déjà à une cotisation forfaitaire
  • Quelques cas particuliers : frontalier travaillant en Suisse (ou percevant une pension de retraite) et les personnes ne bénéficiant pas d’une résidence stable et régulière en France.

Comment est calculé la CSM (Contribution Subsidiaire Maladie) ?

La CSM est calculée sur les revenus du capital après abattement équivalent à 25% du PASS. (soit 9 807€ en 2017).

L’assiette de la CSM prend en compte notamment : les revenus fonciers, capitaux mobiliers, plus-values de cession à titre onéreux (mobilières ou immobilières), BIC & BNC non professionnels. Le taux appliqué s’élève à 8% et un mécanisme dégressif s’applique pour les personnes dont les revenus d’activité se situent entre 5 et 10% du PASS.

Remarque : La CSM est une taxe individuelle et annuelle. Dans le cas d’une déclaration commune d’un même foyer fiscal, nous retenons la part de revenus pouvant être attribuée à chacun des membres du couple. Si les revenus ne sont pas individualisés dans l’avis d’imposition, les revenus sont partagés par moitié entre les membres.

Cas particuliers : LMNP et location de courte durée

La mise en place de la CSM peut, suivant les circonstances, être pénalisante. Prenons l’exemple de la Location Meublée Non Professionnelle (LMNP) :

Normalement exonérée de cotisation au RSI, la LMNP se voit soumise à cotisation depuis le Loi de Finances de la Sécurité Sociale 2017 (PLFSS) dans un cas bien précis :

Si la LMNP permet de dégager des recettes dépassant 23 000€ et :

  • loue sur de courtes périodes de façon saisonnière
Ou
  • est immatriculée au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés)

Dans ce cas-ci, il serait redevable des cotisations sociales au régime des indépendants (RSI) ET les BIC ne seraient pas pris en compte dans l’appréciation du seuil d’assujettissement à la CSM (Cotisation Subsidiaire Maladie). Ainsi, le contribuable devra s’acquitter à la fois des cotisations RSI et de la CSM.

Comment éviter la contribution subsidiaire ?

Pour éviter cette double contribution, il pourrait être intéressant de requalifier l’activité du LMNP en Loueur en Meublé Professionnel (LMP). Ce mécanisme permettrait d’écarter toute possibilité de devoir cotiser à la  CSM en plus des cotisations au RSI. Il faudra néanmoins restait vigilant et analyser les conséquences juridiques et fiscales de cette requalification.

Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à nous contacter.

  • Objectifs

    Avant de mettre en place une stratégie patrimoniale et proposer des solutions d'investissements, il faut déterminer vos objectifs. Ils représentent le socle qui va nous permettre de construire ensemble une stratégie optimale sur le long terme. Très souvent, plusieurs objectifs se superposent et notre rôle est de mettre de l'ordre dans vos projets afin de répondre au mieux à vos attentes.

    Vous trouverez sur notre site les principaux objectifs que nous rencontrons fréquemment. Ils vous permettront de comprendre notre méthode de travail au regard d'un objectif cible.

  • Ingénierie

    Pour répondre aux besoins de nos clients, nous proposons une étude approfondie de leur situation pour mettre en place la meilleure stratégie patrimoniale globale.

    Il ne suffit plus aujourd’hui de laisser son patrimoine se valoriser sur des produits financiers ou immobiliers sans prendre du recul avec l’environnement économique global et votre situation.

  • Investir avec Alter Finances

    Il est de plus en plus compliqué de s’y retrouver entre les différents placements que l’on vous propose.

    Entre produits financiers ou investissements immobiliers, de court ou de long terme, les offres se multiplient depuis des années pour en devenir presque illisibles.

    Il est devenu nécessaire, aujourd’hui, de faire appel à des professionnels tels que des conseillers en gestion de patrimoine pour choisir le support d'investissement adéquat qui correspondra à votre situation personnelle globale (financière, juridique et fiscale) et qui répondra à vos objectifs.